Be a proud market leader
ven, 12/13/2019

Cetelem présent lors de la RetailDetail Night 2019 !

Suivez-nous sur

La 8e édition de la RetailDetail Night rassemble, cette année encore, les plus grands acteurs du secteur du retail. Nos collègues et notre célèbre mascotte y ont assisté, en compagnie de Cécile Gauffriau, directrice de l’Echangeur*.

Pendant la journée, différents orateurs se sont succédés pour partager leur vision et les innovations du secteur. Cécile Gauffriau a pris la parole sur la thématique du retail durable, un des nouveaux défis auxquels doit faire face le commerce de demain.

Envie d’en savoir plus sur les enjeux de demain pour le Retail ?
Retrouvez ci-dessous la vision de Marc Dedry, Director Retail & Brokers, et de Cécile Gauffriau, Directrice de l’Echangeur sur les tendances du secteur Retail.

Crédit à la consommation et retail. Les nouveaux défis du commerce de demain.

Aujourd’hui, que ce soit en Belgique ou ailleurs dans le monde, le secteur du crédit à la consommation fait face à de multiples défis. Les consommateurs ont de nouvelles attentes, les retailers doivent repenser leur stratégie de vente et trouver un nouvel équilibre entre offres offline et online. Entre la montée en puissance des géants de l’e-commerce et l’éclosion de nouveaux modèles de consommation, le retail est en pleine transformation ! Ce qui n’est pas sans conséquence pour les acteurs du crédit à la consommation… Quelles sont les principales tendances du marché ?

Deux experts du groupe BNP Paribas Fortis nous livrent leur point de vue : Marc Dedry, directeur Retail et Brokers chez AlphaCredit, distributeur de la marque Cetelem en Belgique et Cécile Gauffriau, directrice de l’Echangeur BNP Paribas Personal Finance France.

Avancer à la même vitesse

En Belgique, on observe deux grandes tendances. Premièrement, les surfaces en magasin tendent à diminuer tout comme le nombre de collaborateurs. Deuxièmement, le secteur du crédit à la consommation devient de plus en plus régulé. Ces deux facteurs ont des répercussions sur les spécialistes du crédit. Ces derniers disposent aujourd’hui de moins de temps et de personnel pour enregistrer les financements dans les points de vente. Par ailleurs, la contrainte législative rend l’accès au crédit de plus en plus complexe. Marc Dedry confirme : « pour rester leader dans notre marché, nous devons perpétuellement nous adapter et innover, être réactifs et avancer à la même vitesse que le secteur du retail, en pleine évolution ! »

Des solutions digitales

Ce n’est un secret pour personne, les ventes dans les magasins physiques diminuent en Belgique tandis que l’e-commerce est en plein boom. 2018 est d’ailleurs une année record absolue pour l’e-commerce dans notre pays : les Belges ont dépensé 10,67 milliards d’euros sur des sites de vente en ligne1. Et on peut s’attendre à une croissance à deux chiffres dans les années à venir.

Pour AlphaCredit, il est essentiel de proposer à ses partenaires et clients un parcours fluide, rapide, et de développer de nouveaux services innovants. L’objectif : faciliter la vie des vendeurs et des clients sur le lieu de vente.

« Nous proposons déjà l’e-signature via un code sms que le client final reçoit sur son smartphone, » précise Marc Dedry, « c’est une procédure qualifiée, utilisée aujourd’hui dans 99% des transactions. Nous sommes les pionniers de ce type de solution en Belgique. » Autre projet sur lequel AlphaCredit travaille activement : l’OCR, un logiciel qui optimise la gestion électronique en dématérialisant les documents.

« Nous maintenons l’impulsion. » poursuit Marc, « Nous travaillons sur la possibilité de réaliser un achat et son financement sur le site marchand de nos partenaires : une réelle expérience end-to-end pour le client final. » Dans cette optique, AlphaCredit travaille sur le parcours de l’acheteur, depuis la récupération de son panier, l’encodage des données, la demande de crédit, l’acceptation, la finalisation. L’opération se gère soit via l’application itsme, soit via un système de signature par reconnaissance faciale.

L’entreprise planche aussi sur des solutions de bornes self-service dans les points de vente pour pouvoir introduire et finaliser une demande de crédit en toute simplicité et flexibilité.

La location plutôt que la propriété

À l’heure de l’économie collaborative et du recyclage, l’instinct de propriété semble aujourd’hui de plus en plus dépassé. Une tendance qui se confirme : l’utilisateur va louer ses équipements (smartphones, PC, machines à laver, frigos, etc.) plutôt que d’en être propriétaire. Selon Marc, « des entreprises comme Samsung ou Ikea l’ont bien compris. Et pour AlphaCredit, c’est un nouveau business model, une nouvelle opportunité de marché ! »

« Nous avons la chance d’avoir un atelier vivant au sein du groupe BNP Paribas Personal Finance : l’Echangeur. Ce centre d’innovation technologique est une source d’inspiration au quotidien. Il nous offre des vues prospectives ainsi qu’un benchmark très important du secteur du retail. Grâce à ses études Access Panel, l’équipe de l’Echangeur décrypte les nouvelles tendances. Pour nos partenaires de la distribution, bien connaître leurs clients constitue un atout et pour nous, c’est une belle force de persuasion. »

L’Echangeur BNP Paribas Personal Finance, une vision 360°

Analyser, anticiper le futur du commerce, c’est la mission de l’Echangeur BNP Paribas Personal Finance. Depuis 1997, cette cellule est au cœur du secteur de la distribution. Sa vocation est de bien appréhender le monde du commerce et ses enjeux, pour proposer des services en phase avec les attentes de ses clients, partenaires ou collaborateurs. L’Echangeur alimente la réflexion, propose des innovations technologiques et immerge ses clients dans le futur du commerce.

Sa directrice, Cécile Gauffriau, nous parle de la révolution du retail qui est en marche.

« Aujourd’hui, notre société bouge très vite. Il n’est plus question de consommer ou de faire commerce comme avant. Sous l’impulsion des nouvelles technologies, la révolution du commerce annonce l’avénement de ce qu’appelle l’Echangeur, le Retail Ambiant. En quête d’intégrité et finalement plus intégré à l’objet de leur consommation,  le consomm’acteur des décennie passées deviendra l’intég’acteur des prochaines décennie en faveur d’ une consommation qui lui ressemble. Il s’agit d’une transformation de fond. Le bien vivre ensemble durablement est devenu une priorité. Cet enjeu planétaire invite à déconstruire les modèles pour mieux les réinventer.

Le vent a tourné et les enseignes et marques qui tireront demain leur épingle du jeu sont celles qui établiront une conversation continue avec leurs clients, selon une approche humaine, claire, authentique et créative. Le magasin physique représentera un atout considérable dans le cadre d’un parcours client acquis au digital. Cela limitera d’ailleurs les risques de désintermédiation opérés par les nouveaux entrants : GAFA, BATX, NATU etc.).

Beaucoup d’options s’offrent au retail et les entreprises doivent repenser leur modèle en associant notamment toutes les parties prenantes et en considérant leur clients comme des partenaires de leur business. En associant étroitement la société civile à la conception de produits éhiques et responsables, une marque comme C’est Qui le Patron, lancée en France et exportée en Belgique, l’a bien compris. La vraie révolution est une révolution de fond : ce n’est plus le profit qui nous guide, mais le sens du commerce et sa vocation dans notre société. »

« AlphaCredit est une des filiales avec laquelle nous travaillons le plus. Nous les accompagnons dans leur compréhension du monde financier en parallèle avec celui du retail. Ils ont vite saisi les vertus de notre collaboration. Nous avons d’ailleurs monté ensemble un Access panel interrogeant plus de 3.000 Belges sur leurs usages financiers et leur expérience de la distribution. En déterminant des styles de vie et des profils de clientèle, nous alimentons le marketing, le positionnement stratégique et la relation commerciale. »

 

* L’échangeur est la cellule d’innovation technologique du groupe BNP Paribas Personal Finance dont la mission est d’analyser et anticiper le futur du commerce.

 

Source : 1 BeCommerce Market Monitor

Partagez cet article